Le duplicate content a tué Zlio

C’est officiel, le projet Zlio va fermer ses portes après avoir fait couler beaucoup d’encre durant ces dernières années !

Logo des boutiques Zlio

Après un lancement remarqué et la création de millier de boutiques, Zlio et tous ses noms de domaine dérivés trustaient les SERP et le concept marchait à plein régime. Malheureusement pour eux, au cours de l’année 2007, le filtre anti-duplicate content faisait son apparition et dès lors on a commencé à voir sombrer dans les SERP toutes les boutiques, sauf cas exceptionnels. Ce filtre ou pénalité, entrainait pour la société, la perte de plus de 65% de son trafic et de son chiffre d’affaire en parallèle…

Décidant de ne pas en rester là et comme expliqué par Zlio, un contrat avait été signé avec la société de référencement « referencement.com » afin de redresser la barre, mais rien ne changea jusqu’à présent, les boutiques restèrent au fond des SERP. S’en suivi un litige entre les deux sociétés et un jugement qui condamna Zlio à payer l’intégralité de la prestation ainsi qu’une lourde amende alors même qu’ils ne considéraient ne pas avoir obtenu satisfaction suite à cette prestation et l’avoir communiqué via Twitter à ses followers. On a d’ailleurs pas revu les boutiques Zlio dans les SERP depuis le filtre, mais ne connaissant pas l’objet exact de cette prestation, je ne dirai rien sur tout cela :p

En bref, c’est donc la fin pour Zlio qui fermera ses portes et celles des 380 000 boutiques le 11 Septembre 2011, tué par le duplicate content, le coût de la prestation de référencement et l’amende infligée.

Dommage, le concept était pourtant original et permettait à certains de dégager des bénéfices, mais dieu Google est maitre en son royaume et un projet, sauf exceptions, ne peut guère se passer de lui.

Bye bye Zlio 😉

Ce contenu a été publié dans Divers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Le duplicate content a tué Zlio

  1. Web designer dit :

    Dans ce cas précis, et plus généralement en e-business, le choix de l’agence de référencement et des consultants SEO est un choix stratégique…

  2. piano bbox dit :

    Non, dans ce cas précis et vu la spécificité du projet il aurait fallu une équipe in-house point barre !

  3. Keeg dit :

    Il vont fermer complètement ou lancer un nouveau concept / partir sur de nouvelles bases ? Parce qu’avec tout le jus qu’il doit y avoir sur le ndd…

  4. L.Jee dit :

    @keeg : Ils arrêtent pour de bon cette fois, mais l’équipe a bien d’autres projets en stock et à s’occuper 😉 Producteev par exemple, je n’ai plus les autres en tête.

  5. Tony dit :

    En tant qu’utilisateurs, ça se voyait tout de même que le projet n’était plus trop suivis.
    Mais il n’y a pas que ça qui à tué Zlio. A mon avis il y a aussi eu une petite lassitude des utilisateurs ainsi qu’une mauvaise ergonomie des boutiques (trop de modules, mal placés …).

  6. tof dit :

    « Zlio… A chacun sa boutique »
    Ouais ok mais à condition de payer mensuellement si on a plus de 50 articles… J’avais depuis un moment l’impression que le modèle économique était plus de faire payer les vendeurs eux mêmes que les clients.
    Et puis ils comptaient surtout sur les amis des vendeurs pour réaliser des ventes, au lieu de proposer des produits attractifs.
    J’avais une boutique proposant des jeux vidéos mais les prix étaient bien trop élevés par rapport à la concurrence pour attirer des clients

  7. Artscoop dit :

    Et oui, le problème principal de Zlio, c’est et c’était la pénalité de Google. L’ergonomie qui ne convient pas à tout le monde comme le dit Tony, c’est très, très secondaire. On se plaint pour tout, mais on s’y fait toujours très facilement. Non, le problème c’est le fait d’avoir disparu de l’index de Google. Autre truc bizarre, c’est d’avoir cru qu’une équipe de référencement permettrait de sortir de ce gouffre. Pire, c’est bizarre que l’équipe de référencement en question ait fait croire qu’il était possible pour Zlio de réapparaître…
    Fin bref, je viens de me rappeler qu’un ami m’avait fait part de « problèmes » de tracking jamais résolus à l’époque malgré les plaintes… il faut dire que ces problèmes étaient à l’avantage de Zlio.

    Un jour peut-être, des marques blanches de boutiques en ligne permettront et FORCERONT les utilisateurs à fabriquer de la diversité (en tout cas aux yeux de GG…)

  8. Marie dit :

    Le duplicate content est un fléau pour les sites ….mais le concept très bien au début mais pas possible de se distinguer…prix des produits très chers

  9. Gael dit :

    Je me rappelle de Zlio qui offrait des parapluies lors d’une conférence Web-Marketing à Paris.. Le responsable m’en avait offert un mais je n’ai aucune idée d’où il a fini, c’est un produit collector maintenant 🙂

    J’ai toujours su que Zlio ne durerait pas s’il ne trouvait pas un moyen d’autoriser et de forcer et leurs membres a écrire leur propre fiche produit avec l’accord des sites de vente en ligne.

    Mais bon j’ai vu que mailorama faisait un come back depuis peu, enfin ils investissent un peu d’argent dans la com ! Alors que je me suis inscris chez eux il y a plus de 10ans, cela ne rapportait rien au membre à l’époque alors aujourd’hui 🙂

    Donc qui sait… les responsables de Zlio reviendront peut être avec un projet PandaSecure !

    Gael

  10. Expats dit :

    Je les avais vu aussi à Web-Marketing mais n’est jamais utilisé leurs services. C’était quoi le problème en faite? Le duplicate était sur la structure des sites?! 380 000 boutiques utilisant la même structure peut être un problème mais WordPress n’a pas ce problème apparemment, même si c’est pas des boutique (quoique y a un plugin pour faire un site d’annonce). Ou Zlio fournissait les produits à vendre et les utilisateurs faisait de simple copier/coller des fiches? (ce qui dans se cas, fait des tas de duplicates)
    La question peux paraitre bête pour certain, mais je ne vie pas en France, donc, je ne suis pas très familier avec cette boite et quand je les ai vue au Web-Marketing, c’était il y a 4 ans au moins…

  11. L.Jee dit :

    Oui, le problème était les fiches qui étaient toutes des copies sur chaque sous-domaine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *