Macbook Pro : une batterie moins fiable que ce qu’annonce Apple ?

Très utilisé pas les professionnels du web, en particulier ceux qui ont en charge la gestion ou le seo de sites, le dernier MacBook Pro pourrait avoir une autonomie moindre que celle annoncée par le fabricant à la pomme. C’est tout du moins ce que laisse entendre outre-Atlantique le Consumer Reports.

Des tests aux résultats incohérents

En toute fin d’année dernière, juste avant la période propice aux ventes pour les fabricants de matériel high tech, une polémique naît à propos de l’autonomie du dernier MacBook Pro. En effet, le Consumer Reports, qui est l’homologue américain de notre association de consommateurs UFC – Que Choisir, publie alors des résultats d’autonomie mettant en évidence des incohérences. Par conséquent, le Consumer Reports refuse de recommander le MacBook Pro.

De quoi inquiéter les nombreux professionnels, en particulier du web, qui utilisent justement les produits Apple parce qu’ils offrent des performances supérieures à tous les niveaux, y compris en ce qui concerne habituellement la batterie MacBook.

Bien évidemment, la société Apple a très rapidement réagi, pointant du doigt le fait que, malgré les résultats présentant visiblement des incohérences, l’union des consommateurs ne se donne même pas la peine de refaire de nouveaux tests, se contentant de jeter le discrédit sur le MacBook Pro.

En effet, parmi les résultats de Consumer Reports, on voit bien que dans certains cas, pour un usage web, une batterie MacBook Pro tient une vingtaine d’heures.

Un erreur humaine à l’origine des incohérences

Particulièrement réactif, Apple a communiqué quelques jours plus tard pour indiquer que les incohérences provenaient, selon toute vraisemblance, d’une erreur humaine. La firme a ainsi mis en évidence que lors du test de l’association des consommateurs, certains réglages peu courants, en particulier du cache de Safari, mettaient à mal l’autonomie de l’appareil. Or, ces réglages qui ne sont pas ceux employés par 99% des utilisateurs expliquent les bizarreries dans les résultats publiés par le Consumer Reports.

Après cette polémique très embarrassante pour la marque à la pomme, qui risque gros si la réputation de ses produits est entachée, celle-ci a insisté pour que de nouveaux tests soient réalisés. Pour qu’il n’y ait plus l’ombre d’un doute, le Consumer Reports a accepté courant janvier de les réaliser. Le résultat de ceux-ci ne met plus en évidence les mêmes incohérences, ce qui laisse à penser qu’effectivement, une erreur humaine pourrait en être à l’origine. Force est de reconnaître que le paramétrage de l’autonomie des Mac n’a jamais été une chose simple.

Cette entrée a été publiée dans Divers. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *